Immigration

Accueil Français de Québec est une association qui offre une aide bénévole aux ressortissants français souhaitant s’installer dans l’agglomération de Québec. Immigrants reçus ou en devenir, stagiaires ou étudiants sont tous les bienvenus.

Ce service gratuit est donné par une équipe bénévole de personnes-ressources expérimentées.

Yves Saliba Président .

Vous êtes installé dans la région de Québec ou vous vous apprêtez à le faire ? Bienvenue, un outil interactif, répond à toutes vous interrogations. De l’arrivée à la recherche d’un emploi, en passant par la scolarisation des enfants, il vous indique en quelques clics la structure à contacter ! http://goo.gl/ZZSU06

DE :  IMMIGRER.COM

space

votre bulletin du 10/05/2017

space
space

11 raisons pour lesquelles je perds mon temps au Québec depuis 22 mois

space
space
Nous voici en famille, au Québec, depuis bientôt 22 mois, à présent. J’avais posté un petit bilan sur le forum, à l’occasion de nos 14 mois de présence où je pesais les + et les – de notre expérience d’immigration. Je dois avouer qu’à présent, les choses ont évolué et la balance penche plus nettement vers les aspects négatifs. La cause de cette perte d’équilibre ? Je trouve, à la longue, la vie québécoise « lourde » à gérer pour une maman de 4 enfants, qui travaille. Bien sûr, je compare avec ma vie « française » d’avant (oh, je sais, c’est pas bien, il est conseillé, pour maintenir sa sant…
Lire la suite >>>
space
space

Comment réussir au Québec et au Canada ? Testez-vous !

space
space
Lire la suite >>>
space

Combien ça coûte pour s’expatrier au Québec ?
Calculez en fonction de votre profil –>>

Outil interactif destiné aux nouveaux arrivants, aux intervenants en immigration et aux entreprises pour identifier les ressources de la région de la Capitale-Nationale qui…
services-immigrant-quebec.com

Le ministère de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion vient d’annoncer la prochaine période de réception des demandes de certificat de sélection dans le cadre du Programme régulier des travailleurs qualifiés.
Du 16 au 22 août prochain, 5000 demandes seront possibles.

Plus d’infos sur : http://www.immigration-quebec.gouv.qc.ca/…/periode-receptio…

Immigration Québec : délais traitement dossiers – décembre 2016

Pour davantage d’information sur l’immigration au Québec, téléchargez gratuitement le guide Immigrer au Québec et retrouver la page dédiée sur notre site Internet.

Voici les dernières mises à jour concernant les délais de traitement des dossiers pour une demande d’immigration au Québec communiquées sur les sites web du ministère de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion (MIDI) et d’Immigration, Réfugiés, Citoyenneté et Immigration Canada (IRCC).

Ces délais sont calculés pour une demande de résidence permanente au Québec.

Immigration Québec – Les délais de traitement au niveau du Québec

Les délais de traitement des dossiers varient en fonction du pays dans lequel vous avez déposé votre demande, c’est-à-dire le pays où vous résidez habituellement, mais également en fonction des objectifs de sélection du Québec et du nombre de dossiers reçus dans les bureaux d’immigration du Québec à l’étranger.

Les candidats qui ont un diplôme donnant des points au critère domaine de formation verront leur dossier traité en priorité et les délais seront plus courts que ceux indiqués ci-dessous. Vous pouvez consulter la liste des domaines de formation 2017 sur le site web du MIDI

Ces délais s’appliquent à la demande de certificat de sélection du Québec (CSQ) seulement. Ils excluent ceux relatifs à la demande de résidence permanente auprès du gouvernement du Canada.

À titre d’exemple, voici les délais d’attente concernant la vérification des documents soumis (à compter de la date de réception au Ministère) pour la demande de CSQ dans certains pays.   :

– Algérie : 36 mois d’attente pour la vérification des documents soumis

– Allemagne : 6 mois d’attente pour la vérification des documents soumis

– Belgique : 8 mois d’attente pour la vérification des documents soumis

– Bolivie : 6 mois d’attente pour la vérification des documents soumis

– Brésil : 6 mois d’attente pour la vérification des documents soumis

– Cameroun : 33 mois d’attente pour la vérification des documents soumis

– Côte d’Ivoire : 33 mois d’attente pour la vérification des documents soumis

– France : 8 mois d’attente pour la vérification des documents soumis

– Iran : 46 mois d’attente pour la vérification des documents soumis

– Maroc : 36 mois d’attente pour la vérification des documents soumis

– Mexique : 6 mois d’attente pour la vérification des documents soumis

– Tunisie : 36 mois d’attente pour la vérification des documents soumis

– Ukraine : 6 mois d’attente pour la vérification des documents soumis

– Venezuela : 6 mois d’attente pour la vérification des documents soumis

– Pour les demandes depuis le Québec : 6 mois d’attente pour la vérification des documents soumis

À ce délai d’attente s’ajoutent les délais pour l’examen préliminaire (de 1 à 3 mois) et pour l’examen de sélection (1 à 9 mois).

>> Retrouvez plus d’infos sur la demande de CSQ et tous les délais par pays sur le site du Ministère de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion (MIDI).

Les délais de traitement au niveau fédéral

Pour l’obtention du visa de résidence permanente, les demandes se déposent auprès du bureau canadien des visas dont votre pays dépend. Vous trouverez plus d’infos sur notre page consacrée aux bureaux d’immigration au Canada.

De nouveau, des délais de traitement s’appliquent et vont varier en fonction du pays dans lequel vous avez déposé votre demande.

À titre d’exemple, voici les délais d’attente concernant l’obtention du visa dans certains pays.  Ces délais sont sujets à changement :

Pour la catégorie des travailleurs qualifiés au Québec, les délais de traitement sont de 12 mois.

Les délais de traitement pour les autres catégories d’immigration au Québec au niveau fédéral :

Permis de travail temporaire

– Brésil : 11 semaines d’attente

– Colombie : 6 semaines d’attente

– Maroc : 8 semaines d’attente

– Tunisie : 15 semaines d’attente

Permis d’étude

– Brésil : 10 semaines d’attente

– Colombie : 5 semaines d’attente

– France : 2 semaines d’attente

– Maroc : 8 semaines d’attente

– Tunisie : 7 semaines d’attente

– Roumanie : 3 semaines d’attente

>> Retrouvez plus d’infos sur la demande de résidence permanente et tous les délais par pays sur le site de Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada.

Posté dans: Non classé

au Québec et retrouver la page dédiée sur notre site Internet.

 

(Québec) Le taux de chômage qui a chuté de 4,5 % à 4,2 % dans la région de Québec d’avril à mai, jumelé à la baisse de la population active, incitent…

 

Magnifique réception pour les nouveaux arrivants au super centre
Vidéotron. Bravo Monsieur Labeaume ,bravo Québec,et Bienvenue
futurs(es) Québécois(es)

Une nouvelle politique d’immigration pour le Québec

Une nouvelle politique d’immigration pour le Québec

Une nouvelle politique d’immigration pour le Québec

La ministre de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion, Madame Kathleen Weil a annoncé le lundi 7 mars la nouvelle politique du Québec en matière d’immigration, de participation et d’inclusion « Ensemble nous sommes le Québec ».

Suite à une concertation publique en janvier 2015 et de la collaboration avec différents ministères et organismes gouvernementaux, la nouvelle politique vise à répondre aux défis qu’aura à affronter le Québec dans les prochaines années.

Avec cette nouvelle politique, le gouvernement du Québec souhaite notamment cibler davantage les candidats à l’immigration afin de répondre aux besoins du marché du travail. Avec cette politique inspirée des modèles de l’Australie, de la Nouvelle-Zélande et du Canada, les candidats devront remplir une déclaration d’intérêt qui permettra au gouvernement de constituer une banque de candidatures.

La ministre a également souligné l’importance de la rétention des travailleurs temporaires et des étudiants étrangers ainsi que l’importance de la reconnaissance des compétences des travailleurs étrangers.

Afin de réaliser cette politique, une stratégie d’action sur 5 ans sera mise en place de 2016 à 2021. Le Plan économique du Québec prévoit également un investissement de 42,5 M$ sur cinq ans. La dernière politique du gouvernement en matière d’immigration datait de 1990.

Pour en savoir plus :

http://www.midi.gouv.qc.ca/fr/dossiers/consultation-publique.html

[‪#‎AVECanada‬] Le ‪#‎Canada‬ reporte de six mois l’obligation d’obtenir l’« Autorisation de voyage électronique » ‪#‎AVE‬

[‪#‎eTACanada‬] Electronic Visa Requirement For Foreigners Visiting Canada Delayed By Feds (http://www.huffingtonpost.ca/…/electronic-visas-canada_n_93…)

Le Canada reporte de six mois l’obligation d’obtenir une
rcinet.ca

Les règles d’entrée au Canada vont changer. Si vous avez reçu votre visa d’étudiant avant le 1er aout 2015, vous êtes peut-être dans l’obligation de présenter une demande d’autorisation de voyage électronique (AVE) pour vous rendre à l’étranger. Pour en savoir plus : Canada.ca/AVE ‪#‎AVECanad

Étudier au Québec

Vous êtes intéressé à venir étudier au Québec ?

Les journées « Étudier au Québec » sont des rencontres dédiées aux lycéens et étudiants de niveau Licence, Master ou Doctorat, qui souhaitent poursuivre leurs études au Québec. Cette tournée des universités québécoises a lieu deux fois par année (février et octobre). Surveillez les prochaines dates sur le site etudierauquebec.fr

Séances d’informations en ligne

Inscrivez-vous gratuitement à une séance d’information en ligne offerte par le ministère de l’Immigration, de l’Inclusion et de la Diversité (MIDI).
Les sujets abordés sont:
• Les caractéristiques du système scolaire québécois
• Les démarches pour venir étudier au Québec
• Les démarches pour vivre et travailler au Québec après les études

www.immigration-quebec.gouv.qc.ca/fr/biq/paris/seances/

Vivre et travailler au Québec

Pour s’informer sur le Québec et les différents séjours possibles inscrivez-vous à l’une de nos séances :

• Séance 1 : Le Québec : sa société et son économie;
• Séance 2 : Les démarches d’immigration et différents séjours.

www.immigration-quebec.gouv.qc.ca/fr/biq/paris/seances/

Ministère de l’Immigration, de l’Inclusion et de la Diversité du Québec (MIDI)

Suivez-nous sur Twitter @MIDI_QC

Nouvelle édition du guide Immigrer au Québec

Nouvelle édition du guide Immigrer au Québec

Nouvelle édition du guide Immigrer au Québec

Pour vous guider dans vos démarches d’immigration et dans votre installation, le guide Immigrer au Québec vous explique les différents programmes d’immigration, comment étudier au Québec, quelles sont les démarches à faire une fois sur place… Ce guide est une véritable boussole pour faciliter votre immigration et votre nouvelle vie au Québec.

Au sommaire du guide Immigrer au Québec

Pas à pas, le guide retrace toutes les étapes auxquelles va être confronté le nouvel arrivant au Québec :

• Connaître le Québec : le Québec en quelques mots (économie, système politique, histoire, etc.)
• Travailler au Québec : les permis de travail et les démarches pour immigrer au Québec
• Étudier au Québec : les différentes étapes et les conseils pour venir au Québec en tant qu’étudiant
• Choisir sa région d’installation : présentation en détail de chaque région du Québec, des secteurs qui recrutement et des organismes d’accueil pour les immigrants
• Préparer son départ / Réussir son arrivée : démarches des premiers jours, calcul du budget, premier hébergement…
• S’installer et vivre au Québec : des infos pratiques sur le logement, l’achat d’une automobile, le téléphone, Internet…
• Trouver en emploi : les bonnes démarches pour trouver un emploi, le CV et l’entrevue à la québécoise, les normes du travail…
• Créer son entreprise : les différents statuts juridiques, iles organismes d’accompagnement et de financement…
Des témoignages d’immigrants et des conseils de professionnels et d’experts en immigration

Des témoignages d’immigrants

Tout au long des pages du guide Immigrer, vous pourrez découvrir le parcours d’Olga, Alexia et Matthieu, Irène et bien d’autres qui partagent avec vous une partie de leur expérience québécoise.
« Quand mon mari m’a rejoint à la fin de l’année 2011, nous avons décidé de créer notre entreprise. C’était un projet que nous avions déjà en France. Parallèlement à mon bénévolat, j’ai suivi durant trois mois une formation Lancement d’entreprise au Centre de Formation Professionnelle (CFP) des Riverains à Repentigny près de Montréal. » Irène, Chine

« Envie d’aventures, de bouger, nouvelles perspectives professionnelles, voici les raisons qui nous ont poussés à immigrer au Québec. Pour autant, nous ne voulions pas venir sans être préparés et sans avoir un minimum de stabilité professionnelle. » Gloria et Manuel, Colombie et France

« Il ne faut pas avoir peur de travailler en région. Je pense qu’il y a de nombreuses opportunités d’emploi et la vie est agréable ici. » Rabia, Algérie

« Au Pérou, je travaillais dans le secteur des ressources humaines au sein d’un service éducatif. Mon mari était ingénieur industriel. Nous savions que nous ne pourrions trouver un emploi dans ces domaines et nous étions prêts à accepter n’importe quoi. » Gisella, Pérou

Retrouvez leur témoignage en téléchargeant gratuitement le guide Immigrer au Québec

  1. L’Annuaire des professionnels au service des immigrants
  1. Conférences en ligne gratuites
Projet commun ET projet chacun. Le conjoint ne doit pas être laissé pour compte lors d’un projet d’immigration.

ice@hotmail.fr

 

Portrait des immigrants Français au Québec


[ Découvrir le Québec ]25 janvier 2016 – Rédigé par Akova

france quebec immigration affairesOn estime qu’il y aurait 150 000 Français vivant au Canada et quelque 120 000 au Québec actuellement. Ils sont étudiants, travailleurs temporaires ou immigrants permanents. Voici comment ils se répartissent.

Les immigrants permanents

Le résident permanent est une personne qui a obtenu des autorités fédérales le droit de s’établir de façon permanente sur le territoire canadien.

Le volume des admissions permanentes au Québec d’immigrants dont le pays de dernière résidence est la France s’élève à un peu plus de 30 000 personnes de 2009 à 2013, soit une moyenne annuelle de 6 188 nouveaux arrivants. Parmi eux, on retrouve une moyenne annuelle de 4 822 nouveaux arrivants actifs.

Ces nouveaux arrivants de France sont en grande majorité jeunes : plus des trois quarts ont moins de 35 ans et 57 % sont des hommes pour 43 de femmes.

Leur niveau de scolarité est généralement élevé: plus d’une personne sur deux détient un très haut niveau de scolarité (17 années et plus). Plus de 90 % sont des travailleurs qualifiés et seulement 1,5 % sont des gens d’affaires.

La région administrative de Montréal est le principal pôle d’attraction de ces nouveaux arrivants. Ils étaient près de 70 % en provenance de la France, au moment de leur admission entre 2009 et 2013, a envisager de s’y établir . La Capitale-Nationale (région de Québec) occupe le deuxième rang des régions de destination avec environ 10 % des admissions, suivie de la Montérégie (6,7 %).

Nota : Les catégories professionnelles les plus souvent mentionnées par les nouveaux arrivants de France sont les sciences naturelles et appliquées (21 %), des affaires, de la finance et de l’administration (15 %), des sciences sociales, de l’enseignement, de l’administration publique et de la religion (13,5 %), la vente et des services (9 %).

Les étudiants

 

fille_velo

On comptait en 2013, plus de 32 500 étudiants étrangers. Parmi eux, près de 8 700 ressortissants français étudiaient en 1er cycle, 2 600 au 2ième cycle et 1170 au 3ième cycle soit un total de 12 495 étudiants français inscrits dans une université selon le Ministère de l’Éducation (MESRS) Les étudiants français représentent donc 38% de tous les étudiants étrangers présents au Québec.

La France a toujours occupé une place particulièrement importante puisqu’elle constituait le premier contingent d’étudiants étrangers. Cette mobilité a reflèté les liens étroits et historiques tissés de longue date entre les universitaires de France et du Québec.

Depuis 1978, un accord de réciprocité permettait aux étudiants français et québécois d’étudier dans n’importe quelle université de France et du Québec, en payant le même tarif que les étudiants locaux. Ce chiffre a sûrement connu une baisse depuis, avec la hausse à l’automne dernier des droits de scolarité (qui ont été multipliés par 3 pour les étudiants français).

Les Travailleurs temporaires admis au Québec

Un résident temporaire est un ressortissant étranger qui est autorisé à être présent sur le territoire pour une période limitée et doit quitter le territoire à l’expiration de son statut (à moins que ce statut soit prolongé ou qu’il acquière un autre statut).

37 382 résidents temporaires ont été admis en 2013 dont 15 450 personnes rien que pour la France (8,1 % ont exprimé l’intention d’occuper un emploi dans une profession ou un métier réglementé). Les principaux secteurs d’activité des professions régies par un ordre professionnel étant le génie, de l’aménagement et des sciences (52 %), suivi du secteur de la santé et des relations humaines (39 %) et enfin le droit, l’administration et les affaires (8,5 %). Dans les métiers réglementés, l’enseignement vient en tête de liste (60 %), suivi, par ordre d’importance, de l’assurance et des valeurs mobilières (18 %), des métiers de la construction (17 %) .

immigration france quebecPlus de neuf travailleurs temporaires sur dix en provenance de France obtiennent annuellement leur permis de travail sans avis relatif au marché du travail. Ces cas de dispense s’expliquent principalement par le nombre très élevé de permis dans le cadre du programme « Emploi réciproque – Expérience internationale Canada » anciennement appelé « Programme vacances-travail » pour les jeunes, les fameux PVT.

* Source : Portrait statistique des immigrants permanents et temporaires dont le pays de dernière résidence est la France
2009-2013 du Ministère de l’immigration de la diversité et de l’inclusion (MIDI).

Toutes les infos pour immigrer au Québec

Depuis le 5 janvier 2016, le certificat de sélection du Québec, passage obligé pour émigrer comme travailleur qualifié, se fait via le site Mon Projet Québec. Le succès est au rendez-vous: plus de 35 000 comptes ont déjà été créés.

Depuis le 5 janvier 2016, le mode de dépôt de la demande d’immigration se fait obligatoirement en ligne via le site Mon Projet Québec. Celui-ci a été mis en place afin de permettre aux candidats de suivre le cheminement de leur demande de certificat de sélection du Québec.

Depuis son lancement, cette nouvelle plateforme connait un franc succès, qui frise même parfois l’engorgement: en l’espace de 15 jours seulement, plus de 35 000 comptes ont été créés.

Les candidats ont jusqu’au 25 janvier 2016 pour créer leur compte dans l’espace sécurisé Mon projet Québec afin de pouvoir déposer un dossier de demande de CSQ à partir du 16 février.

A compter du 26 janvier, les candidats auront la possibilité d’accéder à leur compte afin de remplir le formulaire de « Demande de certificat de sélection du Québec » en ligne, et ce jusqu’au 15 février 2016.

A partir du 16 février 2016, les candidats pourront soumettre leur demande et devront payer les frais demandés. La date limite de réception des dossiers est le 31 mars 2016. Mais compte-tenu du quota restant (2800 places) pour l’année 2015-2016, les premiers arrivés sont les premiers servis. A vos claviers donc, dès le 16 février, et surveillez le compte twitter de la Délégation générale du Québec pour connaitre l’horaire exact de dépôt des dossiers.

Attention : nouvelles dates de réception pour les demandes de CSQ.
– les candidats auront jusqu’au 25 janvier 2016 pour créer leur compte dans l’espace sécurisé Mon projet Québec;
– entre le 26 janvier et le 15 février 2016, les candidats qui disposent d’un compte Mon projet Québec pourront y accéder pour remplir le formulaire Demande de certificat de sélection du Québec en ligne;
– à compter du 16 février 2016, il sera possible de soumettre sa demande et de payer les frais exigés. La période de réception des demandes se terminera le 31 mars 2016.

immigration-quebec.gouv.qc.ca
LIEN UTILE :

Dernière minute: Citoyenneté Immigration Canada vient d’annoncer les nouveautés pour le programme Expérience Internationale Canada 2016 (PVT, Jeune Professionnel, Stage). A partir de ce mardi 1er décembre, vous avez la possibilité de « présenter votre profil » en ligne pour faire partie du bassin EIC 2016.

Pas de précipitation, cela ne signifie pas que les quotas sont ouverts. Une fois les quotas ouverts (ils seront annoncés 5 jours à l’avance), les participants éligibles à EIC recevront une invitation à présenter leur demande de permis de travail.

Consultez dès à présent le site de Citoyenneté Immigration Canada pour découvrir le nouveau système de demande de participation à EIC 2016. Plus d’informations demain sur le site de l’OFQJ.

http://www.cic.gc.ca/francais/travailler/eic/index.asp

Afficher la suite

Expérience internationale Canada – Voyager et travailler au Canada

couvGuideImmigrer2014-miniLe guide pour immigrer au Québec en téléchargement gratuit

Pour en savoir plus sur l’immigration au Québec, les démarches, les avantages de chaque région, l’installation, la vie quotidienne, la recherche d’emploi, etc., téléchargez gratuitement le guide.

Vous souhaitez immigrer au Québec ? Vous voulez savoir comment immigrer au Québec, comment faire une demande d’immigration au Québec ? Vous vous posez des questions sur les délais de traitement, le CSQ, la résidence permanente ou sur les bureaux d’immigration dans le monde ?

Vous trouverez dans cette rubrique des informations sur la procédure de sélection des immigrants et les grandes étapes jusqu’à ce que vous puissiez – enfin – partir au Québec

LIENS UTILES :

Ministère de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion (MIDI) :
www.immigration-quebec.gouv.qc.ca

Citoyenneté et Immigration Canada (CIC) : www.cic.gc.ca

Consultez les rubriques suivantes :

– Catégories d’immigrants

Travailleurs permanents

Travailleurs temporaires

Gens d’affaires

Parrains et parrainés

– PVT et Jeunes Professionnels

– Programme Europe-Québec

– Rester au Québec

– Délais traitement dossiers

– CSQ

– Bureau immigration Québec

– Bureau immigration Canada

– ABCDaire du Québec

Le résident permanent est une personne établie au Canada qui possède le statut de résident permanent, mais qui n’a pas encore obtenu la citoyenneté. Les explications avec Barreau du Québec

 

Ouverture des quotas pour une demande de CSQ au Québec : où en sommes-nous ?

 Ouverture des quotas à l’automne ?

Chaque année, un nombre maximal de demandes de Certificat de sélection du Québec (CSQ) est défini par le ministère de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion (MIDI). L’année dernière, le nombre maximal de demande a été atteint en près de 4 mois, soit 6500 demandes.

Pour l’année 2015 – 2016, le MIDI annonce l’ouverture de 6300 demandes recevables. Les dates d’ouverture ne sont à ce jour toujours pas annoncées mais il se murmure qu’une ouverture serait possible cet automne.

Pour vous tenir informé de la date d’ouverture des quotas consultez le site du ministère :http://www.immigration-quebec.gouv.qc.ca/fr/informations/regles-procedures.html

Présenter une demande d’immigration

Pour une première demande d’immigration au Québec à titre de résident permanent, vous devrez procéder en deux étapes :

Étape 1 : Obtenir un certificat de sélection du Québec (CSQ) auprès du gouvernement du Québec

Étape 2 : Obtenir la résidence permanente auprès du gouvernement fédéral.

Préparez votre dossier de candidature : les critères de sélection

Pour être sélectionné par le Québec vous devez remplir certains critères de sélection basés sur un système de barème à point. Ainsi en fonction de votre âge, de votre formation ou de votre expérience professionnelle vous obtiendrez différents points qui vous permettront d’évaluer vos chances d’être sélectionné.

Outre les critères basés sur l’âge ou l’expérience professionnelle, d’autres critères de sélection entrent en jeu :

 La formation : selon votre domaine de formation, vous pouvez obtenir un certain nombre de points pour votre demande de CSQ. Sur le site Internet du ministère de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion, vous pouvez retrouver la liste des domaines de formation et le barème de points.

http://www.immigration-quebec.gouv.qc.ca/fr/immigrer-installer/travailleurs-permanents/demande-immigration-general/conditions-requises/domaines-formation.html

Connaissance du français et de l’anglais : pour obtenir votre CSQ dans le programme des travailleurs qualifiés, vous pouvez, si vous le souhaitez passer des tests de français et/ou d’anglais afin d’évaluer votre niveau et obtenir des points supplémentaires. Pour connaître les tests de français et d’anglais reconnus par le ministère, vous pouvez consulter le lien suivant :

http://www.immigration-quebec.gouv.qc.ca/fr/immigrer-installer/travailleurs-permanents/demande-immigration-general/conditions-requises/connaissances-linguistiques.html

Évaluer ses chances en ligne

Afin d’évaluer vos chances d’être sélectionné par le Québec, vous pouvez remplir en ligne l’Évaluation préliminaire d’Immigration (EPI). Cette évaluation, gratuite et anonyme, concerne les personnes souhaitant immigrer à titre de travailleur qualifié ainsi que leur conjoint, époux et enfants de 16 ans et plus.

http://www.form.services.micc.gouv.qc.ca/epi/index.jsp?languageCode=fr

Vous voulez immigrer au Québec ? La demande de résidence permanente n’est pas la seule solution. Retrouvez-nous au mois d’août pour en savoir plus.

EXPATRIATION – La mobilité internationale fait désormais partie de la vie d’un nombre croissant de Français (près de 2,5 millions de compatriotes résident aujourd’hui hors du territoire national). Mais attention : une expatriation ne s’improvise pas !

Une expatriation réussie doit être un projet soigneusement préparé ; c’est pourquoi le ministère des Affaires étrangères et du développement international met à votre disposition un guide simple et pratique de l’expatriation et du retour en France.

Retrouvez le guide pratique pour partir l’esprit tranquille, à l’adresse :http://www.diplomatie.gouv.fr/…/Expatriation_-_15_cles_cle0…

DIPLOMATIE.GOUV.FR

L’annuaire de l’immigration : nouvel outil indispensable pour les immigrants – Le site de référence sur l’immigration et la vie au Québec

­

Nouvel outil pour les immigrants : annuaireimmigration.com

À l’occasion du Salon de l’immigration et de l’intégration au Québec, Immigrant Québec a présenté un nouvel outil : ANNUAIREIMMIGRATION.COM. Premier annuaire des professionnels au service des personnes immigrantes ou ayant le projet de venir s’installer au Québec, cet annuaire propose :

  • Un moteur de recherche par centres d’intérêt, langues et régions.
  • Une fiche pour repérer les professionnels qui vous intéressent.

Vous pouvez faire votre recherche en cochant différentes catégories (Immigration/Avocats, Installation / Logement / Déménagement, Services bancaires / Assurances, Services gouvernementaux, Services pour les femmes, Culture et loisirs /Réseautage, Études, formations / Reconnaissance des acquis, Recruteur / Recherche d’emploi, Ordres professionnels, Francisation, Entrepreneuriat) par langues ou par régions

Loi renforçant la citoyenneté canadienne : Tableau comparatif de la Loi sur la citoyenneté avant et après les modifications

Ce tableau met en évidence les modifications apportées à la Loi sur la citoyenneté. Les demandeurs sont invités à consulter le site Web de Citoyenneté et Immigration Canada et à lire les instructions contenues dans les formulaires de demande et dans le guide pour obtenir plus de précisions sur ces modifications.

Avant

  • Obligation de résidence pendant trois ans sur quatre (1 095 jours).
  • Le résident n’a pas à être physiquement présent.
  • La durée du séjour à titre de résident non permanent peut être prise en compte dans le calcul de la période de résidence aux fins de la citoyenneté;
  • Aucune disposition sur l’« intention de résider ».

Après

  • Présence physique obligatoire au Canada pendant quatre ans (1 460 jours) sur les six ans précédant immédiatement la date de la présentation de la demande (en vigueur à partir du 11 juin 2015).
  • Présence physique obligatoire au Canada pendant au moins 183 jours par année au cours des quatre années civiles comprises entièrement ou partiellement dans les six années précédant immédiatement la date de la présentation de la demande (en vigueur à partir du 11 juin 2015).
  • Élimination de l’utilisation de la durée du séjour au Canada à titre de résident non permanent pour la plupart des demandeurs (en vigueur à partir du 11 juin 2015).
  • Mise en œuvre d’une disposition sur l’« intention de résider » (en vigueur à partir du 11 juin 2015).

Avant

  • Les demandeurs adultes âgés de 18 à 54 ans doivent satisfaire aux exigences linguistiques et réussir l’examen des connaissances.

Après

  • La loi exige maintenant que les demandeurs âgés de 14 à 64 ans satisfassent aux exigences linguistiques et réussissent l’examen des connaissances (en vigueur à partir du 11 juin 2015).

Avant

  • La plupart des « Canadiens dépossédés de leur citoyenneté » ont été réintégrés dans la citoyenneté en 2009, mais certains d’entre eux n’étaient pas visés par la modification et ne sont pas admissibles à la citoyenneté.

Après

  • Permet d’accorder la citoyenneté aux « Canadiens dépossédés de leur citoyenneté » qui sont nés avant 1947 et à leurs enfants faisant partie de la première génération née à l’étranger (en vigueur à partir du 11 juin 2015).

Avant

  • Interdit l’accès à la citoyenneté pour les personnes ayant fait l’objet d’accusations criminelles au Canada et ayant été condamnées.

Après

  • Élargit l’interdiction concernant l’accès à la citoyenneté aux personnes ayant fait l’objet d’accusations criminelles à l’étranger et ayant été condamnées (en vigueur à partir du 11 juin 2015).

Avant

  • Les consultants ne sont pas tenus d’être agréés ou réglementés pour pouvoir représenter les personnes dans les affaires touchant la citoyenneté.
  • Peu d’outils pour décourager la fraude et assurer l’intégrité du programme.
  • Les amendes et pénalités pour fraude correspondent à un maximum de 1 000 $ ou à une peine d’emprisonnement d’un an, ou les deux.

Après

  • Définit clairement qui est autorisé à représenter ou à conseiller une personne à titre de consultant dans les affaires touchant la citoyenneté et à être pour cela rémunéré.
  • Le Conseil de réglementation des consultants en immigration du Canada a été récemment désigné comme organisme de réglementation des consultants en matière de citoyenneté.
  • Confère au ministre de la Citoyenneté et de l’Immigration du Canada le pouvoir de rejeter une demande de reconnaissance de statut de consultant pour motif de fraude.
  • Les amendes et pénalités pour fraude correspondent à un maximum de 100 000 $ ou à une peine d’emprisonnement d’au plus cinq ans, ou les deux (en vigueur à partir du 11 juin 2015).
  • Mise en œuvre de nouvelles infractions et pénalités ciblant quiconque incite sciemment une personne à faire de fausses déclarations, ou représente ou conseille sans y être autorisé un demandeur de citoyenneté (en vigueur à partir du 11 juin 2015).

Avant

  • Le gouverneur en conseil est le décideur final en ce qui concerne la révocation de la citoyenneté.

Après

  • Confère au ministre de la Citoyenneté et de l’Immigration du Canada le pouvoir de trancher dans la plupart des cas de révocation.
  • La Cour fédérale tranchera dans les cas de révocation complexes pour des motifs tels que les crimes de guerre, les crimes contre l’humanité, la sécurité, l’atteinte aux droits de la personne ou aux droits internationaux, ou la criminalité organisée (en vigueur depuis le 28 mai 2015).

Avant

  • Pouvoir limité de définir en quoi consiste une demande complète.

Après

  • Établit le pouvoir de définir en quoi consiste une demande complète et quelle preuve doit présenter le demandeur (en vigueur depuis août 2014).

Avant

  • L’attribution de la citoyenneté est un processus décisionnel à trois étapes.

Après

  • Prévoit un nouveau processus décisionnel comportant une seule étape pour la plupart des demandes, qui limite les dédoublements et améliore les délais de traitement (en vigueur depuis août 2014).

Avant

  • Un demandeur, pour être admissible à la citoyenneté, n’est actuellement pas tenu de produire de déclarations de revenus canadiennes.

Après

  • Pour être admissible à la citoyenneté, un demandeur adulte doit produire des déclarations de revenus canadiennes, comme l’exige la Loi de l’impôt sur le revenu (en vigueur à partir du 11 juin 2015).

Avant

  • Aucun pouvoir de révoquer la citoyenneté pour des motifs autres que la fraude et les fausses déclarations.

Après

  • Établit le pouvoir de révoquer la citoyenneté canadienne des citoyens à double nationalité qui ont servi en tant que membres d’une force armée ou d’un groupe organisé armé engagé dans un conflit armé avec le Canada (en vigueur depuis le 28 mai 2015).
  • Établit le pouvoir de révoquer la citoyenneté canadienne des citoyens à double nationalité qui ont été reconnus coupables de terrorisme, de haute trahison, de trahison ou d’espionnage, selon la peine qui leur a été infligée (en vigueur depuis le 28 mai 2015).
  • Établit le pouvoir de refuser la citoyenneté canadienne à des résidents permanents qui ont servi en tant que membres d’une force armée ou d’un groupe organisé armé engagé dans un conflit armé avec le Canada ou qui ont été reconnus coupables de terrorisme, de haute trahison, de trahison ou d’espionnage, selon la peine qui leur a été infligée (en vigueur à partir du 11 juin 2015).

Avant

  • Les demandeurs qui font de fausses déclarations ne peuvent faire l’objet de poursuite que si la Gendarmerie royale du Canada dépose des accusations contre eux.
  • Pas de mécanisme accéléré d’attribution de la citoyenneté pour les membres de l’armée afin d’honorer leur service dans les Forces armées canadiennes.

Après

  • Les demandeurs qui font de fausses déclarations ou qui omettent de mentionner des faits peuvent se voir refuser la citoyenneté et seront conséquemment interdits d’accès à la citoyenneté pendant cinq ans (en vigueur depuis le 28 mai 2015).
  • Mécanisme permettant d’accorder plus rapidement la citoyenneté aux individus qui servent dans les Forces armées canadiennes ou qui sont détachés auprès de celles‑ci, en reconnaissance de leurs services rendus au Canada (en vigueur depuis juin 2014).

ATTENTION : Modification des conditions d’obtention du permis de travail canadien pour les stagiaires coop international.

Le Stage coop international fait partie du programme canadien Expérience internationale Canada, programme inclus dans le Programme de mobilité internationale. Il s’adresse aux étudiants désireux de suivre un stage avec comme objectif d’acquérir une expérience de travail au Canada dans le cadre de leurs études. Entre autres nationalités, il est proposé aux Français âgés de 18 à 35 ans. Sa durée dépend de l’offre de stage mais elle ne peut toutefois excéder 12 mois, et un candidat ne pourra participer qu’une seule fois au programme Stage coop international. Ce programme de mobilité est réciproque. Il est donc ouvert aux Canadiens qui souhaitent effectuer un stage en France.

Le Stage coop international requiert l’obtention d’un visa spécifique qui est en fait un permis de travail délivré par les autorités canadiennes, quelle que soit la durée du stage. Le fait que le stage soit rémunéré ou non n’a pas d’incidence. Ce permis de travail est soumis à des quotas annuels administrés par Citoyenneté et Immigration Canada : http://www.cic.gc.ca/francais/travailler/eic/index.asp?country=fr&cat=coop.

Depuis le 25 février 2015, les modalités de délivrance de ce permis de travail ont changé. Elles se déroulent toujours en deux étapes.
- La première étape consiste à soumettre une demande de participation à Expérience Internationale Canada. Dans l’hypothèse de l’acceptation de cette demande, le candidat recevra une lettre d’acceptation conditionnelle lui permettant de passer à la seconde étape.
- La seconde étape consiste à soumettre une demande de permis de travail. C’est l’étape de la soumission de la demande de permis de travail qui a été modifiée selon les modalités suivantes :

  • Le candidat à un Stage coop international doit désormais fournir plus d’informations qu’auparavant, dans un formulaire remanié ;
  • L’employeur doit désormais accomplir les formalités suivantes pour que le candidat puisse présenter une demande de permis de travail complète :
  • L’employeur doit remplir et fournir le formulaire intitulé « Offre d’emploi à un ressortissant étranger dispensé d’une étude d’impact sur le marché du travail » (IMM 5802)
  • L’employeur doit acquitter les « frais relatifs à la conformité de l’employeur » qui s’élèvent à 230 $ canadiens.

A noter toutefois que l’employeur ne devra entreprendre ces démarches qu’une fois la lettre d’acceptation conditionnelle pour le permis Stage coop international reçue.

En effet, si cette demande devait être rejetée en première étape, il n’y aurait aucune utilité pour l’employeur de faire cette démarche. Il devra également accomplir ces démarches avant que le candidat à un Stage coop ne débute l’étape de la demande de permis de travail.

Les autres conditions nécessaires à l’obtention du permis de travail pour les stagiaires coop demeurent inchangées (http://www.cic.gc.ca/francais/index.asp).

L’ouverture des PVT Canada 2015 pour les Français aura lieu le 31 mars 2015 ! Etes-vous prêts? émoticône smiLe PVT Canada 2015 pour les Français ouvre le 31 mars 2015 – PVTistes.net

Ca y est ! La date d’ouverture du PVT Canada 2015 pour les Français vient d’être annoncée !
PVTISTES.NET

Voici une liste tirée du Guide des meilleures pratiques en droit de l’immigration, publié par le Barreau du Québec.

Citoyenneté et Immigration Canada (CIC)

Au Québec, CIC est responsable de la seconde étape d’une demande de résidence permanente des ressortissants étrangers sélectionnés par la province (vérifications sécuritaires et médicales, etc.) et délivre les documents d’immigration nécessaires aux résidents temporaires (visiteurs, étudiants, travailleurs, permis de séjour temporaires). Des agents de CIC sont présents dans certaines ambassades et certains hauts commissariats ou consulats à l’étranger afin d’appliquer la législation et la réglementation canadienne en matière d’immigration et pour traiter diverses demandes.
Ailleurs qu’au Québec, CIC voit à toutes les étapes du processus de résidence permanente, de la sélection à l’émission des visas pour l’admission sur le territoire.
www.cic.gc.ca

Emploi et Développement social Canada (EDSC)

Au Québec, Emploi et Développement social Canada administre, conjointement avec le ministère de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion (MIDI), le Programme des travailleurs étrangers temporaires et traite les demandes d’Étude d’impact sur le marché du travail (EIMT) nécessaires à l’obtention du permis de travail.
www.edsc.gc.ca/fra/accueil.shtml

L’Agence des services frontaliers du Canada (ASFC)

L’ASFC effectue le contrôle des personnes cherchant à entrer au Canada, en s’assurant qu’elles satisfont aux exigences applicables. Elle prend les mesures de renvoi du territoire, le cas échéant. Les agents de l’ASFC peuvent déterminer l’admissibilité d’un demandeur de statut de réfugié à la frontière.
L’ASFC peut, dans certains cas, délivrer des permis de travail, des permis d’études et des permis de séjour temporaires. Elle se charge de l’application et de l’exécution de la Loi sur l’immigration et la protection des réfugiés (LIPR), incluant l’exécution des mesures de renvoi.
www.cbsa-asfc.gc.ca

Le ministère de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion (MIDI)

Le MIDI se charge de la sélection des ressortissants étrangers désirant immigrer au Québec et de l’acceptation de ceux désirant séjourner temporairement au Québec à titre de travailleurs ou d’étudiants. Par ailleurs, il administre, conjointement avec Emploi et Développement social Canada (EDSC), le Programme des travailleurs étrangers temporaires et analyse les demandes d’Étude d’impact du marché du travail (EIMT), sauf lorsqu’une dispense s’applique.
www.midi.gouv.qc.ca/fr/ministre/coordonnees.html

La Commission de l’immigration et du statut de réfugié du Canada (CISR)

La CISR comporte quatre sections et chacune rend des décisions sur différentes questions ayant trait à l’immigration ou à la protection des réfugiés : Section de l’immigration (SI), Section de la protection des réfugiés (SPR), Section d’appel de l’immigration (SAI) et Section d’appel des réfugiés (SAR).
www.irb-cisr.gc.ca

Immigrant Québec ne peut être tenu responsable des opinions et des informations données dans cet article qui sont les seuls

La nouvelle édition du guide Immigrer vient de sortir !
Découvrez 288 pages d’informations, de témoignages, de conseils d’experts pour préparer votre projet d’immigration et réussir votre intégration au Québec.
Téléchargez gratuitement le guide dès à présent.

Le Canada s’assure que les demandeurs qualifiés deviennent des citoyens plus vite.

La nouvelle Loi sur la citoyenneté aide les demandeurs qualifiés à devenir des Canadiens.
WWW.CIC.GC.CA

Vous pouvez également aller sur le site ci-dessous :

  • http://www.quebecfrance.qc.ca/index.php/preparer-son-voyage/s-integrer-au-quebec
  • L’Ambassade du Canada en France vient de l’annoncer sur son compte Twitter, les quotas pour l’Expérience Internationale Canada ouvriront au plus tôt le 1er février 2015.
  • Immigration Québec : délais traitement dossiers – mars 2015

    Immigration Québec : délais traitement dossiers – mars 2015

    Immigration Québec : délais traitement dossiers – mars 2015

    Voici les dernières mises à jour concernant les délais de traitement des dossiers pour une demande d’immigration au Québec communiquées sur les sites web du ministère de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion (MIDI) et de Citoyenneté et Immigration Canada (CIC).

    Ces délais sont calculés pour une demande de résidence permanente au Québec.

    Immigration Québec – Les délais de traitement au niveau du Québec

    Les délais de traitement des dossiers varient en fonction du pays dans lequel vous avez déposé votre demande, c’est-à-dire le pays où vous résidez habituellement, mais également en fonction des objectifs de sélection du Québec et du nombre de dossiers reçus dans les bureaux d’immigration du Québec à l’étranger.

    Les candidats qui ont un diplôme donnant des points au critère domaine de formation verront leur dossier traité en priorité et les délais seront plus courts que ceux indiqués ci-dessous. Vous pouvez consulter la liste des domaines de formation 2015 sur le site web du MIDI

    Ces délais s’appliquent à la demande de certificat de sélection du Québec (CSQ) seulement. Ils excluent ceux relatifs à la demande de résidence permanente auprès du gouvernement du Canada.

    À titre d’exemple, voici les délais d’attente concernant la vérification des documents soumis (à compter de la date de réception au Ministère) pour la demande de CSQ dans certains pays.   :

    – Algérie : 54 mois d’attente pour la vérification des documents soumis

    – Allemagne : 25 mois d’attente pour la vérification des documents soumis

    – Belgique : 15 mois d’attente pour la vérification des documents soumis

    – Bolivie : 19 mois d’attente pour la vérification des documents soumis

    – Brésil : 19 mois d’attente pour la vérification des documents soumis

    – Cameroun : 31 mois d’attente pour la vérification des documents soumis

    – Côte d’Ivoire : 39 mois d’attente pour la vérification des documents soumis

    – France : 13 mois d’attente pour la vérification des documents soumis

    – Iran : 41 mois d’attente pour la vérification des documents soumis

    – Maroc : 41 mois d’attente pour la vérification des documents soumis

    – Mexique : 19 mois d’attente pour la vérification des documents soumis

    – Tunisie : 48 mois d’attente pour la vérification des documents soumis

    – Ukraine : 24 mois d’attente pour la vérification des documents soumis

    – Venezuela : 19 mois d’attente pour la vérification des documents soumis

    – Pour les demandes depuis le Québec : 16 mois d’attente pour la vérification des documents soumis

    À ce délai d’attente s’ajoutent les délais pour l’examen préliminaire (de 1 à 3 mois) et pour l’examen de sélection (1 à 9 mois).

    >> Retrouvez plus d’infos sur la demande de CSQ et tous les délais par pays sur le site du Ministère de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion (MIDI).

    Les délais de traitement au niveau fédéral

    Pour l’obtention du visa de résidence permanente, les demandes se déposent auprès du bureau canadien des visas dont votre pays dépend. Vous trouverez plus d’infos sur notre page consacrée aux bureaux d’immigration au Canada.

    De nouveau, des délais de traitement s’appliquent et vont varier en fonction du pays dans lequel vous avez déposé votre demande.

    À titre d’exemple, voici les délais d’attente concernant l’obtention du visa dans certains pays. Les délais sont basés sur le temps qu’il a fallu pour traiter 80 pour 100 des cas entre le 1er janvier 2014 au 31 décembre 2014. Ces délais sont sujets à changement :

    – Brésil : 24 mois

    – Chili : 32 mois

    – France : 20 mois d’attente

    – Maroc : 15 mois d’attente

    – Mexique : 16 mois d’attente

    – Pérou : 10 mois

    – Roumanie : 45 mois d’attente

    – Sénégal : 19 mois d’attente

    – Turquie : 20 mois

    Les délais de traitement pour les autres catégories d’immigration au Québec au niveau fédéral :

    Permis de travail temporaire

    – Brésil : 2 mois d’attente

    – Colombie : 2 mois d’attente

    – France : 1 mois d’attente

    – Maroc : 2 mois d’attente

    – Tunisie : 1 mois d’attente

    Permis d’étude

    – Brésil : 5 semaines d’attente

    – Colombie : 4 semaines d’attente

    – France : 3 semaines d’attente

    – Maroc : 5 semaines d’attente

    – Tunisie : 13 semaines d’attente

    – Roumanie : 10 semaines d’attente

    >> Retrouvez plus d’infos sur la demande de résidence permanente et tous les délais par pays sur le site de Citoyenneté et Immigration Canada.

    Auteur :

  • Vous a-t-on récemment délivré votre certificat de citoyenneté canadienne ? Allez –vous bientôt prêter serment à la cérémonie de citoyenneté ? Saviez-vous qu’au cours de l’année suivant l’obtention de votre nationalité canadienne, vous pourriez découvrir gratuitement le Canada ?
    Un article signé Step In CanadaLe Laissez-Passer Culturel : exclusivement pour les nouveaux citoyens
  • Voici les dernières mises à jour concernant les délais de traitement des dossiers pour une demande d’immigration au Québec communiquées sur les sites web du ministère de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion (MIDI) et de Citoyenneté et Immigration Canada (CIC).

  • Vers une nouvelle loi sur l’immigration

    La ministre a également indiqué que pour maintenir un système d’immigration efficace et performant, elle souhaite revoir prochainement l’énoncé de politique en matière d’immigration, instauré il y a plus de 20 ans. Elle prévoit de consulter la population du Québec pour établir les orientations et les niveaux d’immigration pour la prochaine planification pluriannuelle.

    Mme Weil a souligné que « le Québec est une société en évolution et l’immigration doit refléter ces changements. Nous travaillons avec ardeur sur la scène internationale pour attirer chez nous les meilleurs talents et nous devrons bientôt déterminer les choix futurs pour le Québec en matière d’immigration. »

    Pour en savoir plus : le plan d’immigration du Québec 2015 au format PDF

    Immigration Québec : des changements positifs à la grille de sélection

    Immigration Québec : des changements positifs à la grille de sélection

    Vous souvenez-vous du 11 août 2014 ? Pour celles et ceux qui l’ignorent, c’est la date à laquelle le nombre maximal des demandes de Certificat de Sélection pouvant être déposé par les catégories Travailleurs Qualifiés (programme régulier), Entrepreneurs et Travailleurs autonomes a été atteint (soit environ six mois avant la date butoir pour postuler, qui avait été fixée au 31 Mars 2015).
    Pour de nombreux candidats, cette nouvelle fût difficile à « digérer » puisqu’elle s’est conclue par de multiples renvois de dossiers qui avaient pourtant été acheminés au bureau d’ Immigration, Diversité et Inclusion Québec avant le 11 août 2014 mais qui malheureusement n’ont pas été comptabilisés dans les quotas acceptables pour 2014.
    Les postulants toujours désireux d’immigrer dans la province du Québec doivent donc bien se préparer cette année…

    Apprêter son dossier pour 2015 : bonne ou mauvaise idée ?

    L’ouverture des quotas pour l’année 2015 est attendue pour le mois d’avril et déjà, beaucoup d’entre vous ont anticipé la préparation de tous les documents nécessaires à la composition d’un bon dossier, prêt à être soumis sans attente, dès le printemps prochain.
    Choisir de préparer votre dossier avant même de savoir si les critères de 2015 resteront inchangés par rapport à ceux de 2014 est un risque. En effet, ces derniers pourraient subir des modifications importantes et faire de vous un/e candidat/e éligible en 2014 mais pas en 2015 et vice-versa.
    Or, les candidats qui envisagent une immigration au Québec devraient mettre toutes les chances de leur côté et ne pas se laisser surprendre par la vitesse à laquelle les quotas sont atteints. Il est donc fortement recommandé d’avoir un dossier prêt à l’avance et d’en ajuster et/ou rectifier le contenu au moment de la publication officielle des critères plutôt que d’attendre le jour de la réouverture des programmes et réaliser que vous n’aurez certainement pas suffisamment de temps pour rassembler les documents demandés.

    À quand la publication des critères de sélection 2015 ?

    D’après le site internet d’Immigration, Diversité et Inclusion Québec, de nouvelles règles relatives à la réception et au traitement des demandes d’immigration vers le Québec entreront en vigueur le 1er avril 2015 et seront officiellement disponibles au public à cette date-là.
    Néanmoins, notre statut d’experts en immigration nous permet d’ores et déjà de vous annoncer que les modifications suivantes apparaîtront dans la Grille de Sélection du Québec de 2015 :
    Le pointage accordé au niveau de scolarité universitaire de 3ème cycle (doctorat) sera haussé de 2 points, ce qui fait passer ce dernier de 12 points (grille de sélection en vigueur en 2014) à 14 points (grille de sélection en vigueur en 2015).

    Pour les Travailleurs qualifiés et les Travailleurs autonomes, une revalorisation de 1 point aux conjoints diplômés de maitrise ou de doctorat est appliquée ; ce qui fait passer le pointage de 3 points (grille de sélection en vigueur en 2014) à 4 points (grille de sélection en vigueur en 2015).

    Le pointage accordé aux candidats détenant une offre d’emploi validée dans la Région Métropolitaine de Montréal (RMM) est majoré de 2 points, ce qui le fait passer de 6 points (grille de sélection en vigueur en 2014) à 8 points (grille de sélection en vigueur en 2015).

    Sachez que ces dispositions s’appliquent à toutes les demandes de Certificat de Sélection du Québec reçues à partir du 30 décembre 2014 pour les candidats Travailleurs qualifiés, Entrepreneurs, Investisseur et Travailleurs autonomes. La bonne nouvelle est que ces modifications s’appliquent également aux demandes reçues avant le 30 décembre 2014 et dont l’examen préliminaire n’a pas encore débuté !
    Vous préparez actuellement votre dossier d’immigration et avez des doutes concernant certains formulaires à remplir ? Vous envisagez déménager au Canada de façon permanente ou temporaire et avez des questions ? Vous êtes un/e étudiant/e et rencontrez des difficultés liées à votre permis d’études ou à votre CAQ (Certificat d’Acceptation du Québec) ?
    Contactez-nous dès aujourd’hui pour une consultation à notre bureau à Montréal ou via Skype si vous demeurez à l’étranger.

    Le 19 Janvier 2015
    Danielle ELLEOUET – Rédactrice-
    Consultante Réglementée en Immigration Canadienne
    Immigrer au Canada: http://www.step-in-canada.com/
    Email: mailto:info@step-in-canada.com%20
    Skype: step-in-canada
    Retrouvez tous nos articles sur notre page Facebook

    Changements à venir dans la politique d’immigration du Québec

    Lors de la remise du Plan annuel de l’immigration pour l’année 2015, le 30 octobre dernier, la ministre Kathleen Weil indiquait que pour maintenir un système d’immigration efficace et performant, elle souhaitait revoir l’énoncé de politique en matière d’immigration, instauré il y a plus de 20 ans, et consulter à cet effet la population du Québec. Les citoyens peuvent désormais s’exprimer sur le sujet sur le site Internet de l’Assemblée Nationale du Québec.

    Une nouvelle politique migratoire pour 2015

    Dans une entrevue accordée à La Presse Canadienne, la ministre Kathleen Weil réitère son intention de réviser en profondeur la politique d’immigration pour le Québec d’ici la fin de l’année 2015. La ministre entreprendra à partir de mercredi une série de consultations publiques ayant pour objectifs de déterminer les futures orientations de cette nouvelle politique migratoire. Près d’une cinquantaine d’intervenants seront auditionnés dans les prochaines semaines.

    Une meilleure adéquation entre le recrutement des immigrants et les besoins de main d’œuvre

    Prenant modèle sur le mode de sélection des immigrants adopté par le gouvernement fédéral, la ministre souhaite une meilleure adéquation entre le recrutement des immigrants et les besoins de main-(o dans le e). En effet, les nouveaux arrivants sont touchés par un taux de chômage de 11,6% en 2013, largement supérieur à celui de la population en général.

    Le français : clé d’une intégration réussie

    L’accent sera également mis sur la maîtrise du français des nouveaux arrivants. 43% des immigrants ne connaissent pas le français à leur arrivée dans la Belle-Province. La ministre entend trouver des solutions afin de remédier à ce problème qui entraîne une intégration difficile des immigrants.

    Inciter les immigrants à s’installer en région

    Enfin, l’un des enjeux de cette nouvelle politique migratoire sera d’inciter les nouveaux arrivants à s’installer en région. Aujourd’hui, trois immigrants sur quatre s’implantent dans la grande région de Montréal. De nombreuses opportunités et des besoins de main-d’œuvre existent pourtant en région.

    Renforcer la citoyenneté canadienne

    Le gouvernement a apporté des modifications à la Loi sur la citoyenneté canadienne, lesquelles visent à :

    • accroître l’efficacité du programme de citoyenneté afin d’aider les demandeurs admissibles à obtenir plus rapidement la citoyenneté canadienne;
    • resserrer les exigences à respecter pour obtenir la qualité de citoyen;
    • améliorer l’intégrité du programme et lutter contre la fraude;
    • rendre honneur à ceux qui servent le Canada.

    Sujets

    Modifications à la Loi sur la citoyenneté

    Renseignez vous sur les modifications apportées à la Loi et le moment de leur entrée en vigueur.

    Résultats des modifications

    Découvrez comment les modifications à la Loi sur la citoyenneté permettent d’améliorer le programme de citoyenneté.

    Présenter une demande de citoyenneté

    Cette section explique la marche à suivre pour devenir un citoyen canadien.

    En vedette

    Découvrir le Canada

    Lisez l’unique guide d’étude officiel destiné aux personnes qui se préparent à passer l’examen de citoyenneté canadienne.

    Trouver une cérémonie de citoyenneté

    Découvrez où se déroulent près de chez vous les prochaines cérémonies de citoyenneté.

    Centre d’aide

    Trouvez rapidement des réponses directes à vos questions sur la citoyenneté canadienne.

    Date de modification :

    Source : La Presse Canadienne

    Share on facebook Share on twitter

    Immigrant Québec ne peut être tenu responsable des opinions et des informations données dans cet article qui sont les seuls faits de leur auteur.